Vous avez décidé de poursuivre votre allaitement parce que :

– votre loulou et vous, vous adorez ça

– les bénéfices de l’allaitement sont importants pour vous

– vous souhaitez un sevrage naturel

                …

D’ailleurs, la question que les mamans se posent souvent c’est plutôt « pourquoi arrêter ? ». Dans cet état d’esprit là, l’allaitement s’arrête petit à petit, progressivement, sans règle ni date établie.

Bien sûr, vous savez déjà que les avantages du lait maternel ne s’arrêtent pas aux 6 mois de l’enfant.

Le lait répondra toujours aux besoins nutritifs et immunologiques de votre loulou.

Il contient également des facteurs de croissance qui contribuent au développement et à la maturation de votre loulou.

 

Les bienfaits nutritionnels et immunologiques de l’allaitement maternel ne sont pas les seules ni les plus importantes raisons d’un allaitement long. Il réside surtout sur la relation spéciale qu’il permet. Le plaisir que l’enfant éprouve à prendre le sein n’est pas exclusivement alimentaire.

 

Les avantages de l’allaitement sur la santé de la mère sont liés à la durée de l’allaitement comme la diminution du risque du cancer du sein, de l’utérus et de l’ostéoporose.

 

Une fois que tout est clair dans votre esprit, que vos doutes sont envolés et que votre choix est fait, il faudra apprendre à gérer les pressions sociales, regards et commentaires divers.

 

En effet, l’allaitement d’un bambin ne fait pas partie des « normes culturelles ». Vous risquez d’être stigmatisé et de rencontrer de l’incompréhension voire de l’hostilité.

Il ne faudra pas non plus écouter les commentaires négatifs même venant de personnes très proches de vous.

 

Vous allez échanger avec votre loulou de l’allaitement et avec lui :

  • Etablir des limites sur l’endroit et le moment
  • Trouver votre code secret pour parler d’une tétée
  • Trouver un lieu adapté
  • Porter des vêtements pratiques
  • Affirmer son choix et rester zen.

 

L’allaitement d’un bambin n’est pas comparable avec l’allaitement d’un nouveau-né. Il sera important et parfois difficile de savoir faire évoluer la relation d’allaitement.

 

On allaite un nouveau-né à la demande, sans délai.

En grandissant, on bascule plus dans le désir du sein que dans le besoin. Il faudra juger de répondre à la demande, proposer d’autres choses que la tétée ou négocier un report si vous êtes en train de faire quelque chose.

 

Cette évolution dans votre allaitement ne sera pas forcément évidente. Il faudra reprendre ses marques et trouver le moyen d’établir ce nouveau « contrat » avec bébé et le papa. Mais elle reste indispensable pour que bébé puisse téter sans que le sein devienne une tétine qui l’empêche de s’exprimer et que ça devienne une « corvée » pour vous.

 

Elle est également indispensable pour permettre au papa de garder et d’avoir sa place dans ce lien si privilégié. Il ne faut pas que la mère devienne une toute-puissante et omniprésente effaçant complètement le père dans votre vie de famille.

 

Il faudra également et surtout apprendre à laisser glisser les remarques reçues comme bébé ne dormira jamais seul, il sera tout le temps accroché à toi…, s’affranchir de la vision actuelle qui consiste à rendre autonome notre loulou de plus en plus tôt. Et c’est bien plus facile à dire qu’à faire !

 

N’hésitez pas à discuter avec d’autres mamans allaitantes de bambin pour pouvoir échanger et vous soutenir. Notre culture n’est pas « en phase » avec un allaitement long.