Il faut tout d’abord bien préparer son projet. Pour cela, il ne faut pas hésiter à s’informer, questionner, dialoguer et échanger sur le sujet.

L’allaitement doit débuter dès les premières heures de bébé si l’état de santé de maman et de bébé le permettent. Pour un bon démarrage, la mise au sein doit se faire idéalement dans l’heure qui suit la naissance en laissant bébé agir seul.

Au moindre signe d’éveil, il ne faut pas hésiter à mettre bébé au sein, les tétées sans restriction est une des clés essentielles à la réalisation du projet d’allaitement.

Le contact en peau à peau aide beaucoup aussi. Il déclenche chez le bébé des comportements innés qui facilitent la prise du sein et chez la mère, la production d’ocytocine qui permet la diminution du stress, une meilleure réponse aux comportements de bébé et un renforcement du lien parent-enfant.

Il est important d’éviter complément et tétine qui pourraient déstabiliser bébé lors des prochaines mises au sein. Si bébé ne prend pas bien, il faut envisager la compression manuelle ou le tire lait.

Bonne position/ bonne prise du sein et confiance en soi/ confiance en son lait sont des notions primordiales.  Une donnée à garder en tête: couches mouillées = bébé mange bien.

Et bien sûre, une donnée trop souvent sous estimée: la bienveillance de l’entourage pour soutenir l’allaitement.